AD-213 - 11 et 12 juillet 2015

On l’appelait Kreno-6... C’était avant la découverte du gazmout.
Les gangers de Straffa ne seraient jamais venus se perdre là s’il n’y avait pas eu de gazmout. Leur Joker n’aurait pas cherché à prendre possession d’un pauvre bar avec ses trois cabanes. Les frères Tchang n’y auraient pas ouvert leur resto-boutique-blanchisserie-pompe funèbre…
Le plus pitoyable dans l’affaire, c’est ce qui s’est passé après, quand les survivants des familles de Kreno-6 et leurs copains de Campource ou d’ailleurs se sont planqué dans les bois, remontés à bloc pour essayer de reprendre le village… Ils allaient y aller, c’était sûr. Rentrer dans le tas, casser du ganger. Sauf que les Krânes ont débarqué. Pas des marrants ces Krânes, ils n’ont pas fait dans la dentelle de Rouquensclape. La bataille a duré d’âpres heures, le sang a coulé à flot, Kreno-6 a été réduite en cendres. Qu’importe, ils venaient prendre le contrôle du puit de gazmout, ils l’ont eu. Ceux qui n’ont pas eu la chance de mourir sont maintenant prisonniers du plus puissant des gangs de Straffa. Quelle sera la vie de ces prisonniers, bien malin qui saurait le dire… mais ceci est une autre histoire.
Car il y a des rescapés du massacre, le petit peuple de cette mystérieuse « Resistanz ». Car il y a aussi ces cientifiks exaltés et obscurs de « Gris-noir ». Et surtout car il y a cette base secrète où ils mettent au point leur plan mystérieux, au cœur des territoires hostiles…

C’est là que se poursuit ton aventure, là que toi le cientifik, là que toi le résistaon, avec tes compañeros de baraquement, tu vas aller pêcher le récit de l’épisode 4 d’AD213. Si tu as les bollocks pour t’inscrire. Si tu as la baraka d’en revenir. Si tu ne trembles pas trop pour en parler, et s’il reste quelque part une oreille dressée pour entendre tes conneries.

CONTACT                    ->           Questionnaire d'inscription (fermée)

Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .

Test